Décembre 2014

De la prévision des crues à la prévention des risques, l’IGN survole et photographie les zones inondées

Suite aux récentes inondations qui ont durement touché le Sud de la France, et particulièrement les Pyrénées orientales, l’Aude et l’Hérault, le SCHAPI (Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations) et l’IGN se mobilisent. Répondant à une sollicitation du SCHAPI, l’avion de l’IGN a ainsi quitté la base de Creil, samedi 29 novembre, pour photographier les zones inondées au moment le plus proche du pic de crue.

Béziers ouest, 29/11/14 à 10h50
Béziers ouest, 29/11/14 à 10h50

Secteurs survolés et photographiés

  • 29/11 : l'Orb, Cesseson-sur-Orb et Valras-Plage
    Hauteur de vol 1500 m, résolution 20 cm
  • 29/11 : l'Hérault, entre Lézignan-la-Cèbe et Bessan
    Hauteur de vol 900 m, résolution 12 cm
  • 30/11 : la Berre, de l'amont de Portel-des-Corbières jusqu'aux étangs de Sigean
    Hauteur de vol 450 m, résolution 6 cm
  • 30/11 : l'Orbieu, de l'amont de Lézignan-Corbière jusqu'au confluent avec l'Aude
    Hauteur de vol 600m, résolution 8 cm
  • 30/11 : l'Aude, du confluent avec l'Orbieu jusqu'à Salles-d'Aude
    Hauteur de vol 600 m, résolution 8 cm

Créé en 2003 et installé à Toulouse, le SCHAPI veille 24h/24 sur 21 000 km de cours d’eau. En plus de son travail opérationnel et de développement d’outils et de méthodes, il croise des modèles numériques de terrain et des vues aériennes et satellitaires pour construire une base de référence des zones inondées.

Fin 2012, le SCHAPI signe une convention avec l’IGN, bénéficiant ainsi de l’expérience de l’institut en matière de prises de vues aériennes, et de sa capacité à tester et à développer des méthodes spécifiques sur tout le territoire. Dans le cadre de ce partenariat, l’IGN met en œuvre les moyens dont il dispose pour répondre à l’urgence, être opérationnel sur zone et livrer rapidement les données traitées. Ces données regroupent les images, datées à la seconde près, qui permettent de comparer les modèles de prévision et les surfaces réellement inondées à un moment donné, et une orthophotographie de la zone couverte, superposable à des cartes.

Pour en savoir plus

Découvrir le dossier Prises de vue en cas de crues
Lire le document Prises de vue en cas de crues, pdf de 395 Ko